Faut que j’y aille

Publié le 27 déc 2010 par dans Courts-métrages

Les épisodes racontent ces hommes et ces femmes qui tels des médiums, vous disent ce que vous ne vouliez pas entendre, ce qui vous horripile le plus, ce qui vous déstabilise et qui, souvent pour vous rendre service, casse votre projet dans l’œuf de leur petite phrase (et arriver à faire cela, en une phrase, c’est très fort).

Ils sont parfois gaffeurs, pessimistes pathologiques (qui refusent de se soigner), méchants par plaisir ou bêtise. Lucien Noël, dit Noël-Noël, chansonnier, comédien, les appelait « les casse-pieds », nous les appelons actuellement : « les emmerdeurs ». Ils sont ceux que l’on devrait éviter à tous prix, ils nous donnent une seule envie : celle de fuir en disant :

« faut que j’y aille ! ».

, , , , , ,

Laisser une réponse