Le documentaire

Le documentaire vidéo est une oeuvre de création qui comporte deux écritures : l’une textuelle et l’autre audiovisuelle. Il ne peut se résumer à une phase d’écriture, à la prise de vues, à la prise de son, un montage et une post-production. C’est un peu court…
Un documentaire ne peut se concevoir sans un auteur, qui peut être aussi le réalisateur, ni sans cameraman, ni sans monteur et encore moins sans des personnages filmés qui donnent vie au documentaire par ce qu’ils ont à dire.
C’est un récit illustré, des dialogues, des actions racontées par des personnes interviewées. Les sujets sont traités dans la durée et la profondeur, mais les éléments textuels sont souvent bousculés, dépassés par la réalité des tournages, des contre temps, du sacro saint budget.
L’histoire qui se raconte via le documentaire, c’est aussi le regard de l’auteur, son point de vue, la lumière choisie, les cadres, le rythme du montage sur la musique. Les procédés de réalisation sont personnels.
Si le plagiat reste impossible, l’objectivité n’a pas sa place. le film documentaire présente une réalité par le biais d’un narrateur, il peut recouper certains caractères de la fiction, comme le docu-fiction qui allie reconstitution et réflexion sur un sujet, soit un nouveau genre hybride dans la production audiovisuelle.

Le reportage

Le reportage se distingue du documentaire par le point de vue qui sert de fil rouge. Il ne développe pas une problématique, mais complète une information d’actualité. l’objectivité est aussi difficile à prétendre, ce n’est pas qu’un recueil d’informations sur le terrain, puisque les témoins interrogés, les lieux, les événements filmés témoignent d’un parti-pris.
Share