Reportages et Documentaires

NOS SUJETS PRÉFÉRÉS

  • Notre patrimoine culturel
  • L’homme dans le monde qui l’entoure

Le reportage

Image de prévisualisation YouTube
Le reportage se distingue du documentaire par le point de vue qui sert de fil rouge. Il ne développe pas une problématique, mais complète une information d’actualité. l’objectivité est aussi difficile à prétendre, ce n’est pas qu’un recueil d’informations sur le terrain, puisque les témoins interrogés, les lieux, les événements filmés témoignent d’un parti-pris.

Pour nous réaliser un reportage ce n’est pas faire un mauvais documentaire. C’est une autre expérience très formatrice qui force le reporter à savoir tout gérer, la forme et le fond et ce rapidement.

Pouvoir assurer des reportages, c’est d’abord avoir une équipe solide et fidèle, prête à partir à La Rochelle ou au Liban. C’est être certain que le journaliste qui partira reviendra avec les bonnes images, car la particularité du reportage est de devoir être fait rapidement. Mais « rapidement » ne veut pas dire « négliger ».  Ceux qui partent seuls savent gérer le son, la lumière, le cadre et les interviews en même temps. Ils savent quoi filmer et comment.

Avec nous, pas d’interviews avec un micro dans l’image (sauf si c’est un micro-trottoir). Nous mettons à disposition des micros HF pour un son parfait. Les journalistes partent également avec des lumières pour intérieurs ou extérieurs pour faire des images au mieux.  Enfin leur formation journalistique leur permet de mieux comprendre l’enjeu du reportage.

 

Le documentaire

Musée d'Alsace

Le documentaire est un style, une approche, une culture.
C’est un cinéma en direct exigeant.
L’écriture en est fondamentale.
La recherche de la clarté est essentielle.

Puis intervient la mise en lumière, la transcription de la réalité.

Le documentaire vidéo est une oeuvre de création qui comporte deux écritures : l’une textuelle et l’autre audiovisuelle. Il ne peut se résumer à une phase d’écriture, à la prise de vues, à la prise de son, un montage et une post-production. C’est un peu court.

Un documentaire ne peut se concevoir sans un auteur, qui peut être aussi le réalisateur, ni sans cameraman, ni sans monteur et encore moins sans des personnages filmés qui donnent vie au documentaire par ce qu’ils ont à dire.

C’est un récit illustré, des dialogues, des actions racontées par des personnes interviewées. Les sujets sont traités dans la durée et la profondeur, mais les éléments textuels sont souvent bousculés, dépassés par la réalité des tournages, des contre temps.

Un documentaire diffusé sur KTO en janvier 2015 : « Vues de haut, la cathédrale d’Amiens ».

Pourquoi ont-ils bâti une cathédrale si grande, si haute, pour quoi vouloir faire si beau ?

Image de prévisualisation YouTube